La communauté de communes participe au financement des travaux de contournement de Thonon-les-Bains. Sa participation est versée dans le cadre de son adhésion au Syndicat Intercommunal d'Aménagement du Chablais (SIAC).

Les ruines du Château de Cursinges (Draillant)

Ruines du Château de Cursinges Le château de Cursinges, dont on peut encore voir les murs en ruine recouverts par la végétation, formait un carré de 30 m de côté, doté de murs de 1.20 m de large, et de quatre tours d'angle circulaires. Une dérivation du Redon en alimentait les larges douves. Il surveillait le passage du Col des Moises.
Situé en contrebas du hameau de Cursinges, il est possible que le château ait fait partie d'une ligne de défense et d'observation formée avec le château de Cervens et la Tour de Draillant.
La seigneurie de Cursinges appartenait à l'origine à la famille de Rovorée. Elle a ensuite été transmise aux Genève-Lullin, puis vendue à Jean-Noyel de Bellegarde.
Le château, déjà altéré au 16ème siècle, a été démoli en 1685 lors de la guerre qui opposa le duc de Savoie Charles-Emmanuel à la ville de Genève, soutenue par les Bernois et les protestants français. Le château fort tomba alors lentement en ruines.
Aujourd'hui on peut encore voir ses fondations et l'on remarque nettement les tours d'angle et les fossés. Non loin de ces vestiges, au milieu du carrefour de la Cheville, se dresse une belle croix en fer forgé.

Accès
Propriété privé.
Accès interdit .

Territo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales